C’est chien !

en. fran. çais.

La motivation! 6 février 2009

Filed under: apprentissage,comportement,dressage — ginginbonbon @ 21 h 14 mi
Tags: , , , , , ,

Si votre chien ne vous écoute pas, c’est peut-être parce qu’il ne comprend pas à quoi ça sert. C’est un animal qui est motivé par ses besoins, alors il est question de s’imposer comme étant la réponse à ces besoins. Les chiens ont différents « modes » de comportement. S’il est coincé dans un mode de chasse (un écureuil!) ou de défense (un intrus qui pourrait voler son os!), ce n’est pas toujours facile de le ramener en mode social, là où il se soucie de vous. Si vous éprouvez des problèmes à avoir son attention en promenade, ce n’est pas parce qu’il a « tête dure » ou qu’il est « dominant ». C’est qu’il y a une distraction dans l’environnement, quelque chose de plus motivant que de répéter des exercices d’obéissance.

Si vous voulez qu’il vous écoute, surtout en cas d’urgence, vous devez lui prouver d’avance que c’est une bonne idée. Je crois que n’importe quel chien ou presque peut absolument tout faire pour devenir un excellent compagnon. Sinon, en tant qu’animal domestique les chiens ne seraient pas très appréciés! Mais on dirait qu’on oublie qu’il faut leur apprendre quoi faire… et tout leur apprendre. Si vous voulez que votre chien ait un certain comportement dans plusieurs environnements, vous devez pratiquer ce comportement dans des environnements variés, c’est tout. Il ne naîtra pas avec tous les instincts que vous désirez, mais il détient à jamais la volonté d’apprendre.

Premièrement, mettez-vous en valeur. Vous donnez à votre chien de merveilleuses promenades où il peut découvrir des odeurs et jouer. Vous n’êtes pas en compétition avec les distractions; vous ne l’empêchez pas d’explorer, de « chasser » ou défendre vos biens. Vous exigez simplement qu’il suive certaines consignes ou qu’il accepte les modifications nécessaires pour pouvoir faire ses activités en sécurité. Il faut y aller petit à petit, comme tout entraînement. Ça commence à la maison, sans distraction, et on ajoute lentement les défis, un à un. Il ne faut pas risquer de pratiquer l’erreur mais plutôt créer assez d’étapes à chaque leçon qu’il y ait toujours du progrès. Bref, il faut que votre demande soit assez facile que votre chien puisse réussir au moins 90% du temps. (Sinon, vous lui en demandez trop et vous devez commencer avec quelque chose de plus faisable. Pratiquez avec une laisse ou un longe pour éviter les récompenses non souhaitées.) Comme ça, le dressage demeure toujours un exercice positif et valorisant pour vous deux.

Voilà pourquoi la punition fonctionne assez mal chez les chiens : la motivation est beaucoup plus faible que pour quelque chose de positif, qu’il veut vraiment. Nous pouvons le comprendre: lorsque vous pensez à ce qui vous motive dans la vie, vous pensez aux choses que vous aimez et non aux « punitions » que vous voulez éviter. De plus, les méthodes décourageantes vous mettent en discorde avec votre chien et donnent des résultats imprévisibles. Vous pouvez vous retrouver avec un chien craintif ou sournois et certainement malheureux. Ça dépend des chiens, mais pour une bête qui se veut assez indépendante pour pouvoir prendre des décisions (ce qui est le cas pour bien des chiens), ce n’est qu’en comprenant et en utilisant ses motivations que vos requêtes arrivent à faire du sens à ses yeux.

Publicités
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s