C’est chien !

en. fran. çais.

les outils 11 août 2010

Ça prend des outils pour maîtriser un chien dans un environnement où il y a des enfants, des gens qui courent, des odeurs, des animaux, etc. ! Voici ce que j’en pense :

Le « choker » – jamais.

C’est un outil qui sert à couper l’air du chien. Les animaux ne se disent jamais, « j’ai moins d’oxygène/je n’ai plus d’oxygène; je vais donc évaluer mon comportement en promenade ». Si vous utilisez une telle abomination et que ça « fonctionne, » eh bien ça ne fonctionne pas de la manière dont vous le croyez. Vous auriez pu avoir les mêmes résultats, sans cruauté, avec un collier plat ordinaire.

Le principe, c’est que le chien doit apprendre que le fait de tirer sur la laisse ne le fait pas avancer. Qu’il s’étrangle, lui-même, volontairement, n’accomplit absolument rien à cet égard. C’est votre technique (le sens de « timing, » que vous arrêtez de marcher aussitôt qu’il y a de la tension dans la laisse) et la répétition qui comptent.

Le point le plus important c’est que l’étouffement nuit à l’animal. C’est une tension stressante. Le stress et le manque d’oxygène sont mauvais pour la santé, surtout à long terme, et ce n’est pas nécessaire ni désirable de les incorporer dans votre programme de dressage.

Le collier à pics – incertain.

J’ai entendu beaucoup de commentaires positifs des gens qui l’utilisent. Je ne pense pas qu’un tel collier ne soit excessivement punitif. Par contre, à mon avis c’est le genre d’outil que l’on doit toujours avoir, bref, le chien n’apprend rien.

Le « halti » porté sur le visage – pas vraiment.

Le « halti » fonctionne très bien pour contrôler un chien. Un chien qui le supporte, sans se frotter sur toutes les surfaces qu’il peut trouver afin de s’en libérer. C’est possible et parfois impératif de désensibiliser un chien à un tel outil, comme la muselière. Si vous jugez que c’est requis, ça prendra beaucoup de travail. Il y a bien des chiens qui détestent le halti, qui tirent partout contre la pression sur leur museau, se roulent par terre le long de la promenade ou qui refusent simplement de marcher.

ET. J’ai entendu qu’un chien peut être très gravement blessé au cou et à la colonne vertebrale avec un halti, même utilisé de façon normale (sans que le maître tire dessus). VOUS AVEZ D’AUTRES OPTIONS !

Le harnais « halti » / « no-pull » – OUI !

Il existe au moins deux variétés du harnais « no-pull » qui fonctionnent dans la vraie vie. La première, que j’utilise avec mon chien de travail, nous aide beaucoup à avoir au moins l’air d’avoir de l’allure, sinon même d’avoir de l’allure. C’est une boucle qui passe sur le dos, autour de la poitrine, derrière les pattes d’avant, avec une bretelle (qui relie les deux côtés de la boucle) placée devant les pattes d’avant au niveau des épaules. Quand les chiens arrivent à tirer, même avec une chaine qui se referme autour de leur cou, c’est parce qu’ils poussent avec leur centre de gravité contre leur collier. Un harnais à la hauteur de leur centre de gravité (les épaules) les empêche d’utiliser toute leur force pour s’appuyer sur le collier.

La deuxième sorte de harnais efficace serre les pattes d’avant ensemble pour empêcher le chien de pouvoir tirer et avancer en même temps. Je n’ai jamais eu l’occasion d’en examiner le « mécanisme » alors je ne sais pas si mon chien le supporterait.

J’ai le plaisir d’observer de plus en plus de chiens attachés avec un harnais plutôt qu’un collier sévère, et j’en suis enchantée ! Par contre, c’est utile de savoir que la plupart des harnais vendus en magasin encourage les chiens à remorquer les humains sans retenue. Cette sorte de harnais est pratique lorsque vous voulez que le chien tire sur la laisse, par exemple en vélo, en patins, en skate, etc. Ces activités demandent un certain niveau de dressage, sinon elles s’avèrent dangereuses–j’ai des cicatrices pour le prouver. J’essaye de rendre ça aussi clair que possible pour mon chien: la plupart du temps, je ne veux pas qu’elle tire. Elle porte soit son harnais « halti » ou un simple collier plat, et j’évite toute récompense possible pour la traction, donc pas de rencontres d’amis, pas d’occasion à sentir des odeurs si la laisse est tendue. Si c’est correct d’avancer, j’avance, je lui donne assez de laisse, je lui dis « ok », ou je lui fais porter un harnais qui est confortable pour qu’elle puisse tirer, et encore, je l’encourage verbalement. C’est important pour moi qu’elle sache qu’à défaut, ce n’est pas bon de tirer. Elle le fait quand même, vous savez. Il y a des chats dans mon quartier. Le harnais halti m’aide surtout à conserver mes coudes et mes poignets à la longue.

C’est intéressant, lorsque la laisse est trop tendue, nous avons l’instinct de donner moins de « mou » ou de « slack. » Au fait, c’est l’inverse qui nous permet de s’améliorer. Si vous avez éduqué votre chien et il comprend le principe de ne pas tirer pour pouvoir avancer, mais vous avez quand même l’impression qu’il tire toujours un tout petit peu, avancez-lui un peu plus de laisse. Il vous faudra beaucoup de pratique avant de pouvoir promener votre chien sur une laisse détendue ET courte.

Publicités
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s